Infor.Maternité

Pandémie de Covid-19 – Information aux femmes enceintes qui travaillent

Pas de risques particuliers pour les femmes enceintes qui travaillent, sauf en cas de diabète gestationnel

La pandémie de Covid-19 qui sévit actuellement en Suisse touche tout le monde. Les autorités fédérales et cantonales informent de manière très complète sur les mesures prises pour limiter la propagation du virus dans la population et ainsi freiner la surcharge prévisible au sein des infrastructures hospitalières.

Les femmes enceintes, qu’elles travaillent ou pas, doivent être rassurées par les dernières informations connues sur les risques liés au corona virus.

Selon les informations de la Société suisse de gynécologie (état au 24 mars 2020) :

Source: Recommandations SSGO Gynécologie Suisse (24 mars 2020)

En cas de diabète gestationnel, le rôle de l’employeur est primordial

Les femmes enceintes qui développent un diabète gestationnel sont considérées comme présentant une grossesse à risque. Le suivi gynécologique est plus étroit que pour toute autre grossesse sans risques.

Les femmes enceintes ayant développé un diabète durant leur grossesse font partie des personnes vulnérables, selon la définition de l’OFSP (préexistence d’hypertension artérielle, de diabète, de maladies cardio-vasculaires, de maladies chroniques des voies respiratoires, d’une faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie, d’un cancer).

Source : Office fédéral de la santé publique OFSP – Personnes vulnérables

Le rôle des employeurs est particulièrement important pour cette catégorie de femmes enceintes, comme il l’est aussi pour toutes les personnes actives considérées comme vulnérables.

Les devoirs des employeurs sont alors les suivants :

1. Les employeurs donnent la possibilité aux personnes vulnérables de travailler à leur domicile. Ils prennent les mesures organisationnelles et techniques correspondantes.

2. Si la personne vulnérable ne peut travailler que sur place, les employeurs doivent garantir que les mesures d’hygiène et de conduite recommandées (lavage des mains, garder ses distances) peuvent être respectées. Ils prennent les mesures organisationnelles et techniques correspondantes. Si un employeur n’applique pas ces règles, son entreprise peut être fermée.

3. Si un employeur ne peut pas satisfaire à ces exigences, il doit continuer de verser le salaire à la personne vulnérable.

4. Une personne vulnérable fait part des risques particuliers qu’elle encourt au moyen d’une déclaration personnelle. L’employeur peut demander un certificat médical au cas par cas.

Sources:
Secrétariat d’Etat à l’économie SECO – Mesures de prévention dans les entreprises, interruption éventuelle de l’activité, indemnités pour réduction de l’horaire de travail

Ordonnance 2 du 13 mars 2020 sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus (Covid-19), état au 26 mars 2020
.
.


Bienvenue!

Ces pages sont consacrées aux informations issues des campagnes InforMaternité successives lancées par Travail.Suisse, l’organisation indépendante de travailleurs et travailleuses.

Les droits des femmes lorsqu’elles travaillent et qu’elles deviennent mères sont au coeur d’InforMaternité. La protection de leur santé et celle de leur futur bébé est primordiale. Le législateur a prévu de nombreuses dispositions pour atteindre ce but.

Vous êtes enceinte ou vous prévoyez de l’être bientôt?

Vous serez plutôt intéressée par:

Vous êtes un-e professionnel-le (juriste, avocat-e, syndicaliste, sage-femme, etc.) qui accompagne ou conseille les femmes qui travaillent?

Vous serez sans doute intéressé-e par:

Vous êtes un employeur ou une employeuse, un-e responsable du personnel et vous souhaitez gérer au mieux la grossesse de vos collaboratrices et les conserver à leur poste?

Vous serez certainement intéressé-e par: